Chronique : Fukushima le poison coule toujours

Fukushima, le poison coule toujours




Auteur : François-Xavier Ménage
Edition : Flammarion dans la collection document
Genre : Témoignage
Pages : 335
Résumé : C'est la plus grande catastrophe nucléaire de ces 30 dernières années. Le 11 Mars 2011, à la suite d'un séisme et d'un tsunami d'une ampleur quasi inégalée, la central japonaise de Fukushima est hors de contrôle. Atour d'elle se crée une "zone interdite", contaminée par des rejets radioactifs très importants. Le jour même, François-Xavier Ménage est envoyé en tant que reporter au plus près de la catastrophe. Il retournera une dizaine de fois au Japon au cours des années suivantes, afin de saisir tous les rouages et les enjeux d'un accident dont les conséquences se font encore ressentir aujourd'hui. Ce livre retrace 5 ans de reportage saisissant. Auprès des "décontaminateurs" , qui risquent leurs vies pour neutraliser, parfois en vain, la radioactivité. Auprès des "Kamikases", ces habitants qui ont décidé de rester dans le périmètre dévasté, contre les recommandations des autorités. Auprès des antinucléaires.  Auprès aussi, des décideurs de l'époque, rongés par les regrets, qui évoquent mensonges et omission, parfois au plus haut niveau de l'Etat... Autant de portraits qui permettent de mieux comprendre les répercussions d'un drame avant tout humain. Mais le débats se poursuit bien au-delà du Japon. Pourquoi la France est-elle pointée du doigt ? Comment l'hypothèse d'un accident similaire à celui de Fukushima est-elle évoqué par le gendarme nucléaire ? Est-on vraiment à l'abris ? 


Mon avis

J'ai découvert l'existence de ce livre pendant mes recherches sur la catastrophe du 11 mars 2011, pour faire un dossier pour mon examen de géographie au CFA il y a maintenant plus de 6 mois. Ce n'était pas la première fois que je faisais un travail sur cette accident nucléaire, mais jamais je n'avais fait autant de recherches sur le sujet. 
Pourtant malgré mes nombreuses recherches je n'ai jamais appris autant de choses que dans ce témoignage. François-Xavier Ménage nous raconte, dans son livre, son obsession pour la triple catastrophe qui a fait trembler le monde, et qui, encore aujourd'hui soulève beaucoup de questions. Il nous donne sur 5 ans le plus de détails possible, nous écrit ses démarches pour obtenir des réponses, même si, plus on avance dans le livre plus les questions s'entasse dans notre tête. Les réponses, elles, sont vagues, souvent controversées, comment savoir qui dit la vérité ? 

Ce livre m'a fait passer par tellement d'émotions différentes : J'avais envie de pleurer, de crier, d'aller sur place pour aider les gens, les secouer parfois pour qu'ils continuent à se battre contre les mensonges de Tepco, (l'entreprise qui gère la centrale de Fukushima Daiichi) du gouvernement qui continu malgré les horreurs auxquels tout cela a conduit. L'auteur interview le plus de gens possible, et pas seulement des citoyens qui ont tout perdu à cause de la catastrophe, mais aussi, les dirigeants de l'époque, l'ancien patron de la centrale qui a vécu de l’intérieur la débâcle de cette journée cauchemardesque. Je ne savais que penser de ce patron d'ailleurs, qui à fait des erreurs mais qui à également tout fait pour arrêter la fusion des réacteurs. Tout ces gens qui se sont volontairement sacrifiés pour tenter d'empêcher la catastrophe. 

Mais bien sûr, il n'y a pas que de bon samaritains près à tout pour que le pays se relève le plus vite possible... Il y a aussi ceux qui profitent, ceux qui cachent la vérité qui continuent à mentir... Ce témoignage nous raconte également l'histoire des "décontaminateurs" de leurs conditions de travail plus que douteuses, de la censure aussi, que subissent les gens essayant de montrer la vérité.  L'auteur nous montre à travers tous ces portraits qu'il y a encore beaucoup d'ombres qui entourent la catastrophe du 11 mars 2011.

Au cours de ces nombreux voyages il rencontre des gens perdus, des gens qui gardent espoir, des gens qui se battent d'autre qui se résignent, d'autre encore qui font confiance à ce que disent les médias japonais. Il va garder contact avec certaines personnes, observer l'évolution de leur quotidien de leurs idées et de leur combat pendant plusieurs années.

Pour conclure

 J'ai beaucoup de mal à mettre des mots sur ce que m'a fait ressentir cette oeuvre. J'ai, plusieurs fois refermé le livre pour me permettre d'encaisser les informations que je lisais, pour réfléchir à ce que j'avais appris. 
Réfléchir c'est peut être le meilleur mot pour définir ce livre, il fait Réfléchir. J'ai beaucoup réfléchi en lisant. Sur ma position par apport au nucléaire par exemple. Je me suis beaucoup demandé si la catastrophe aurait pu être évité ? Et, surtout, je me suis demandé : 
Comment les gens qui étaient au courants des dangers font pour se lever le matin et continuer de mentir à la population ? Comment font-ils pour ne pas ressentir de la culpabilité face à ce qu'ils ont causés ? tout ces morts, toutes ces vies brisées... 
Je vous conseil en tout cas ce livre, je pense que c'est tout simplement important car, il ne parle, notamment, pas que du Japon mais aussi des problèmes rencontré par le parc nucléaire français. 

Merci d'avoir pris le temps de lire cette chronique plutôt décousue et brouillon mais qui reflète mon état d'esprit après ma lecture. Je ne saurais vous dire pourquoi mais ce drame m'a toujours énormément touché, j'ai très envie d'aider ces gens à ce reconstruire. Certains témoignages sont  restés gravés dans ma mémoire et y resteront surement toute ma vie.
J'espère vous avoir donné envie de lire ce témoignage et si jamais c'est déjà fait j'aimerais vraiment savoir ce que vous en pensez. 
Merci encore et je vous souhaite d'avoir pleins de bonnes lectures.

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : Half Bad : Traque blanche

Chronique : Le papillon des étoiles