Coup de Cœur : Aristotle and Dante Discover the Secret of the Universe

Aristotle and Dante Discover the Secret of the Universe



Titre Français : Aristote et Dante découvrent les Secrets de l'Univers
Auteur : Benjamin Alire Saenz
Edition : Simon & Shuster (vo) Pocket jeunesse (vf)
Pages : 359
Genre : Contemporain, jeunesse
Résumé : Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont à priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.









Mon avis


Ce livre est un énorme coup de cœur pour moi, c'est d'ailleurs mon premier de l'année 2017. L'auteur à su parfaitement retranscrire les problèmes de l’adolescence à travers les personnages d'Aristotle et de Dante. L'histoire se déroule au Mexique en 1986 et s'étale sur une année, année dans laquelle ont suivra l'évolution de nos deux personnages. Leur amitié est poignante, magnifique, mais elle  n'est pas toujours rose pour autant. En effet Ari et Dante sont très différents, et cela ajoute beaucoup de profondeur à leur personnage, on à vraiment envie de les comprendre indépendamment l'un de l'autre pour savoir pourquoi leur amitié est si belle si réelle.

En plus de nos adolescents il y bien sur leurs familles respectives qui son très présente dans tout le roman, deux familles très différentes certes mais qui permettent de comprendre dans quel environnement ont grandi Ari et Dante. Ces deux familles sont aussi bien travaillé que les personnages principaux, on a très envie de découvrir la force des liens qui les unissent à nos héros, comment ils gèrent le passage à l'adolescence de leur enfants, mais également les liens qu'ils on entre eux. L'auteur sait parfaitement bien comment nous donner envie de tout savoir sur chaque personnage qui nous présente et cela fait vraiment du bien. J'ai trop souvent lu des livres qui croulent sous les personnages secondaire inintéressant ou clichés.

Le livre m'a fait ressentir plein d'émotions. J'ai pleuré autant que j'ai ri. La plume de l'auteur est juste magnifique ! J'ai lu ce livre en anglais, et, même si l'écriture est très riche et que les phrases ont, je trouve, une tournure un peu particulière (qui fait toute la beauté du livre d'ailleurs), j'ai n'ai vraiment pas eu de mal à le lire. Je n'ai cherché que très peu de vocabulaire et pourtant j'ai appris énormément d'expressions que je connaissait pas. (Souvent le contexte de la phrase permet de comprendre ce que veulent dire les mots que vous comprenez pas).

Pour conclure

J'ai vraiment adoré ce livre, et je le conseille à tout le monde. C'est une histoire d'amitié qui nous est présenté là, mais pas seulement : c'est également un récit qui parle de l’adolescence, de la place d'un mexicain dans la société de l'époque, de recherche de soit et de plein d'autre chose. L'auteur traite parfaitement bien tout ces sujets, et remplis le livre de citation et d'expressions magnifiques qui peuvent vraiment bouleversé le lecteur.
Je ne vous en dit pas beaucoup sur le livre c'est vrai mais je pense, que c'est une histoire dans laquelle il faut se plonger complètement, sans savoir ce qu'il se passe dedans, pour moi -en tout cas- c'est le meilleur moyens d'apprécier pleinement ce roman.

Voilà j'espère que je vous ai donné envie de lire ce roman merveilleux, et que vous allez l'apprécier autant que moi ou au moins être touché par la plume de l'auteur et certains des sujets abordés. Encore une fois, je suis désolé d'avoir été aussi vague mais si je me retiens pas je pourrais parler pendant des heures de ce livre, en vous spoilant absolument tout son contenu.
Merci d'avoir pris le temps de lire cette chronique, et je vous souhaite de très bonnes lectures ! 

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : Fukushima le poison coule toujours

Chronique : Le papillon des étoiles

Chronique : Half Bad : Traque blanche